Starling

Starling

prochaine représentation à la ferme Dupuich, Mazingarbe, le 4 mai 2019 à 15h

 

« Les oiseaux volent. Ils sont excellents les oiseaux. Regardez les voler / La neige tombe. Elle est excellent la neige. Regardez la tomber / Les mots sont longs. Ils sont excellents les mots. Je les entends maintenant. / C’est ça, l’image. »

Laurie Anderson

Starling (étourneau en anglais) est un spectacle qui aborde la migration des hommes et des oiseaux par l’ image, le récit et la musique. 

Starling parle de la migration dans son sens large, à l’échelle planétaire et dans une perspective historique, avec les chemins qui se croisent, les cruautés qui se répètent, les paroles qui sonnent et qui résonnent.

L’étourneau est un oiseau migrateur. Mais il a aussi un don pour l’imitation, et est capable de reproduire les sons du langage, les chants d’autres oiseaux et même les sons de la machinerie! L’étourneau va ensuite tisser tout  ce matériel sonore en de longs soliloques, en faisant des variations très singuliers.

Par le biais de ce petit oiseau, nous allons explorer les rapports entre la migration, le langage et la musique. Comme des étourneaux, bricoleurs nous aussi, nous tisserons des paroles, des images et de la musique pour créer un soliloque à plusieurs voix.

Les récits juxtaposent poèmes anglo-saxons, témoignages, contes, chansons. La musique électroacoustique vient irriguer, amplifier, nous amener ailleurs, et les images expriment l’indicible.

Nous avons collaboré pour ce projet avec l’artiste photographe Annick Sterkendries. Dans son séries Posture imposture, elle aborde la question de la migration, elle aussi, par la métaphore de l’oiseau. Nos deux démarches vont dans la même direction, donner à voir un sujet difficile par le prisme de la poésie. 

Starling est une création destinée à un large public. Sa forme légère permet une adaptation aux différents lieux de diffusion, théâtre, galeries, salles des fêtes, établissements scolaires…

texte et montage vidéo : Kate France / musique : Eric Sterenfeld / photographies : Annick Sterkendries / avec : Kate France et Eric Sterenfeld


Co-production : festival Récits sans Frontières organisé par le Château Coquelle avec le soutien de la Communauté Urbaine de Dunkerque. Accueil en résidence : Anis Gras, le lieu de l’autre, Arcueil, le LoKal, Saint Denis, la maison des Métallos, le Bateau Feu, scène Nationale de Dunkerque.

voir le teaser

dossier

Représentations le 24 et 25 novembre 2017 à Armbouts Cappel, et au Chateau Coquelle, Dunkerque /  le 11 mars 2018 à Cap Etoile, Montreuil / le 2 et 4 mai 2019 à la ferme Dupuich, Mazingarbe.